Maison à ossature bois : La solution pour associer habitat sain et écologie

Matériaux Magazine Choisir
7 octobre 2016

Les avantages d’une maison à ossature bois sont innombrables. Matériau sain respectueux de l’environnement, le bois permet de réaliser des constructions sèches et saines, qui ont une bonne résisitance au feu et qui sont « tout terrain ».

 

Le bois, un matériau vertueux

 

Contrairement aux énergies fossiles dont les réserves sont épuisables, le bois est une matière première :

  • Renouvelable : un arbre se régénère en moins de 100 ans…. contre des milliers d’années pour le pétrole.
  • Abondante : en France, la réserve en bois (81 millions de m³) excède la récolte (environ 50 millions de m3). Car la forêt est exploitée de façon raisonnée et durable.
  • Disponible localement : le bois est présent partout en France. Son approvisionnement, très structuré, permet de limiter les rejets de gaz carbonique liés au transport.
  • Certifiée : le bois fait l’objet d’une traçabilité tout au long de sa « carrière ». Les labels PEFC et FSC permettent d’identifier les forêts gérées durablement.

 

Un matériau à faible impact

 

Contrairement au béton ou à l’acier, le bois est un matériau de construction peu énergivore. Il est en effet :

  • Léger : son faible poids permet d’optimiser l’énergie consommée pour sa transformation, son transport et sa mise en œuvre.
  • Sec : le chantier bois ne gaspille pas d’eau, une ressource rare dans certaines parties du globe.
  • Isolant : la faible conductivité thermique du bois permet de réaliser de substantielles économies d’énergie.

 

Un matériau recyclable

 

Contrairement aux matériaux de construction traditionnels, le bois est un matériau dont la revalorisation ou le recyclage s’envisagent sans dommage pour l’environnement. En effet :

  • Les déchets de scieries ayant reçu des traitements écologiques peuvent faire l’objet d’un recyclage :
    • en combustible (copeaux ou sciures compressés),
    • dans l’industrie du panneau (bois composite, aggloméré…),
    • dans l’industrie du papier.
  • Les chutes des composants bois préfabriqués en atelier comme les éléments bois d’habitations en fin de vie sont non polluants et recyclables. Un matériau ‘carbonivore

    Le bois est un remarquable ‘carbonivore’ ! C’est en effet le seul matériau dont toute utilisation permet de lutter contre le gaz à effet de serre.

    • En forêt : pour sa croissance, l’arbre absorbe le gaz carbonique atmosphérique (CO2) par photosynthèse. Une forêt bien gérée et exploitée peut emmagasiner annuellement 16 tonnes de CO2 grâce aux jeunes pousses très ‘carbonivores’.
    • En construction : le bois conserve ses stocks de gaz carbonique à hauteur d’une tonne de CO2 par m3, soit 15 à 20 tonnes de CO2 capté pour une maison bois française de taille moyenne.
    • En combustible : le bois énergie affiche un bilan carbone très positif car un équilibre se crée entre l’absorption du CO2 durant la croissance et la restitution lors de la combustion. L’ADEME estime que 4 m3 de bois énergie permettent l’économie d’environ 1 tonne de pétrole et 2,5 tonnes de CO2 de rejets dans l’atmosphère évités.

Matériau par excellence du développement durable, le bois est un acteur capital des enjeux environnementaux de demain.

Articles

Newsletter